• Plus de 300 personnes pour le loto annuel de l'ensemble scolaire Jeanne D'Arc. Le froid, de rude rigueur en soirée, n'a pourtant pas découragé les fidèles participants de cette manifestation qui se tenait cette année au gymnase du complexe sportif Marcel Celles.

    Encore merci à tous... Mairie, participants, parents, enfants, bénévoles et tous ceux qui ont oeuvré dans l'ombre afin que cette soirée soit une fois de plus un succès!

     

     


  • Mercredi 11 janvier, sous un beau soleil, 49 élèves de l'association sportive Jeanne d'Arc et leurs accompagnateurs ont retrouvé le chemin des sommets enneigés du Lioran.

    Les jeunes skieurs et skieuses de l'association sportive ont débuté leur saison sur des pistes suffisamment enneigées pour permettre de skier avec plaisir. C'est sur les conseils et sous l’œil attentif de leurs accompagnateurs que débutants et confirmés ont pu profiter selon leur niveau des pistes vertes, bleues ou rouges.

    Après une pose déjeuner, les jeunes ont rechaussé les skis pour une après-midi bien chargée : « planté du bâton », « chasse neige » mais aussi chutes en tout genre, batailles de boules de neige et autres exercices de styles pour décroiser ses skis furent au programme.

    Nous vous donnons rendez-vous le 25 janvier et le 08 février afin de passer deux nouvelles journées sous le signe de la convivialité et de la bonne humeur.

    P. Levézier

     

    Journée ski

     

    Journée ski



  •  2 bachelières, session 2011, du Lycée Jeanne d'Arc d'Argentat, nous font partager leur expérience de révision commune.

     

     

        

    Marie-Lou   : je vis à Argentat avec ma famille. J'ai  rejoint le Collège Jeanne d'Arc en milieu de troisième. J'ai suivi la filière littéraire et je me  des  tin e au x Be aux-Arts à Toulouse. J'aimerais t ravailler dans le dessin-animé. 

     

     

     

     

     

    Fanny : Je fréquente l'Institution Jeanne d'Arc depuis le CE2, c'est dire que je connais la maison. Nous somme 3 enfants et j'ai suivi la filière scientifique.

     


    Marie Lou Layotte, Fanny Locquet, vous venez de passer avec succès les épreuves du baccalauréat. Bravo!

    Toutes nos félicitations de la part de l'Association des Parents d'Elèves.

    Certains ne vous connaissent pas encore, pouvez vous nous préciser votre parcours ?

     Marie-Lou : je vis à Argentat avec ma famille. J'ai rejoint le Collège Jeanne d'Arc en milieu de troisième. J'ai suivi la filière littéraire et je me destine aux Beaux-Arts à Toulouse. J'aimerais travailler dans le dessin animé.

     Fanny : Je fréquente l'Institution Jeanne d'Arc depuis le CE2, c'est dire que je connais la maison. Nous sommes 3 enfants et j'ai suivi la filière scientifique.

    Comment s'est déroulée cette semaine ?

     F: c'était la première année que l'Ecole Jeanne d'Arc remettait la formule en route, après une interruption.

    Et c'est moi qui en suis à l'origine, je suis heureuse que cela ait bien marché.

    Nous avons pû bénéficier de l'environnement privilégié du Camping du Lac de Feyt à Servières le Château.

     Les 18 élèves de terminales ont tous répondu présents et tous les professeurs étaient là.

     ML : un environnement super pour travailler : nous nous sommes répartis dans 6 chalets des Lodges de France et nous avons révisé du lundi matin au vendredi après-midi de la semaine précédant l'examen.

     Je suppose que cela a été intensif ?

     ML: plutôt oui, Nous travaillions de 9h le matin à 20h le soir avec une pause déjeuner de 13h à 15h. Les repas étaient pris en commun avec les 12 élèves de première. Chaque groupe participait à la logistique.

     F : après le dîner, nous restions ensemble, et les plus demandeurs reprenaient les révisions le soir, parfois jusqu'à 23h. C'est vrai que nous étions automotivés.

    M. Jérôme Vinel, notre professeur principal, avait fixé les horaires et le contenu de notre travail. D'ailleurs il est venu 2 fois dans la semaine.

    Justement, comment avez vous travaillé ?

     ML: En fait, on travaillait sur fiches, par groupes de 2 à 3 élèves. Des exercices étaient réalisés en situation d'examen.

     F : nous nous retrouvions en équipes de 4 ou 5, et nous avons repris tous nos cours, en utilisant des fiches. Pour les exercices, on les réalisait sur le modèle du bac.

    ML : globalement l 'ambiance était assez autonome en plus d'être studieuse.

     Vivre une expérience scolaire de ce type, c'est plutôt nouveau pour des élèves habitués au rythme du Lycée. Qu'est-ce que cela vous a demandé ?

    ML : cela réclame de la maturité, de l'autonomie et aussi du respect. A Jeanne d'Arc, on est naturellement sociables car en nombre réduit. Nous étions à l'aise parce que confiants.

     Dans la dernière ligne droite avant le bac, on est stressé, et le partager avec d'autres, cela permet de dédramatiser.

    F: cela demande de l'attention, de l'énergie et de la force mentale, Et puis, c'est vrai que l'on voulait montrer l'exemple aux élèves de premières, pour les motiver et assurer la pérennité de l'expérience.

    Un bilan de semaine positif ?

    ML : une semaine pour augmenter nos chances de réussite ! Et aussi, on voit les gens avec un œil différent, on pourrait dire que l'on s'est rapprochés. Cela permet de mieux connaître les autres, c'est une découverte des caractères.

    F : ce type de vie en commun intensifie les relations ou les différends, c'est une révélation de la vie en communauté .

    ML : oui et cette année, nous n'avons eu aucun problème.

    F : il y a eu une très bonne ambiance et on a beaucoup ri !

    Je remercie l'Ecole et tous les professeurs pour ce qu'ils nous ont apporté en matière de cours et de logistique. D'ailleurs M. Vinel a proposé que l'on refasse un point le mardi avant l'examen. 

    Des suggestions peut-être ?

    ML : ce serait bien qu'il y ait un échange en amont entre le professeur principal et les délégués pour préparer l 'emploi du temps. Et régler le problème du transport individuel.

    F : je pense qu'il serait bon d'améliorer la qualité des repas ou trouver un autre système de restauration.

    Si vous deviez partager ce que vous avez vécu avec des élèves d'autres établissement, que leur diriez vous ?

    F & ML : avec des professeurs qui ne sont pas seulement des enseignants, c'est une semaine privilégiée pour être pris en charge individuellement et pour s 'entrainer. Et nos condisciples, même si on ne les connaissait pas, on peut s'en faire des amis !

     

    Merci Fanny et Marie-Lou , bonne chance pour la suite.

     (Propos recueillis par Jean-Claude Brison)


  •  Le but des terminales littéraires du Lycée Jeanne d’Arc était de faire partager à leurs jeunes camarades du primaire leurs réflexions sur les questions importantes qu’ils se posent. Une série de rencontres a été pour ce fait mise en place par leurs établissements respectifs, dont la première était consacrée à la distinction entre le bien et le mal.

     Cette rencontre a permis dans un premier temps aux élèves de terminales de formuler de manière claire des idées, parfois complexes, vues en philosophie ; Mais, également… de se confronter à des interrogations souvent profondes parfois drôles et toujours directes des jeunes de CM2.

     Cette initiative permet d’introduire une réflexion éthique à l’école, sans forcément passer par les cours de morale, parfois perçus de manière négative et rébarbative par les élèves les enseignants et les parents. C’est également un exercice motivant et ludique d’argumentation philosophique donné aux terminales.

     Ces rencontres devraient devenir un rendez-vous régulier au Lycée et à l’École Jeanne d’Arc d’Argentat à la vue des réactions positives que cette idée a rencontrée de la part de tous les protagonistes. 

    Les Terminales font de la philo en primaire.


     


  •  

    Message à caractère personnel pour Jeanne d'Arc:


    De Londres, un petit message sous forme de photo... Depuis le célèbre British Museum, où les élèves ont visiblement franchi un pas de plus dans leur évolution linguistique...